Submergé par les pénuries, le Sri Lanka demande du carburant à la Russie

Deux représentants de deux compagnies pétrolières russes se sont rendus sur place.

La Libre Eco avec Belga

Suite à une demande de carburant de la part du Sri Lanka, deux représentants de deux compagnies pétrolières russes sont arrivés jeudi dans le pays d'Asie du Sud, a déclaré le ministère sri-lankais de l'Énergie. Le Sri Lanka est confronté à une grave crise économique et est en faillite. Le pays est confronté à des pénuries de nourriture, de médicaments, de carburant et de devises étrangères.

Le président sri-lankais Gotabaya Rajapaksa a demandé l'aide de son homologue russe Vladimir Poutine lors d'un appel téléphonique mercredi. "J'ai demandé un soutien au crédit pour importer du carburant", a informé Rajapaksa.

Liaison aérienne

Le chef d'État sri-lankais a également demandé à M. Poutine de rétablir les vols Aeroflot vers le Sri Lanka. La compagnie aérienne russe a supprimé les liaisons avec le pays d'Asie du Sud au début du mois dernier, après qu'un avion loué ait été immobilisé à la suite d'une décision de justice. Entre-temps, les ennuis juridiques sont terminés, mais la liaison n'a pas encore été rétablie, ce qui est un coup dur pour le tourisme au Sri Lanka.

Le Sri Lanka négocie actuellement avec le Fonds monétaire international (FMI) pour obtenir un renflouement financier.

>> Relire aussi :Défaut de paiement du Sri Lanka : les entreprises belges doivent-elles s'inquiéter ?