Récolte céréalière en Wallonie : "C'est globalement bon mais hétérogène"

Ces disparités peuvent s'expliquer par des semis difficiles et le fait que certaines parcelles ont été abimées l'an dernier lors d'une arrière-saison très humide.

La Libre Eco avec Belga
Récolte céréalière en Wallonie : "C'est globalement bon mais hétérogène"
©Belga Image

La moisson qui bat encore son plein en Wallonie est globalement bonne, tant d'un point de vue de la qualité que de la quantité des céréales, mais certains rendements peuvent varier fortement d'un terrain à l'autre alors que les cultivateurs sont confrontés à des coûts de production en forte hausse. "C'est globalement bon mais hétérogène: sur un même secteur, on peut avoir un rendement en escourgeon qui varie de six à 12 tonnes à l'hectare. Même chose pour le blé, où le rendement peut aller de huit à 14 tonnes par hectare", explique Olivier Henroz, responsable céréales de Walagri, société notamment active dans la collecte de céréales et d'oléo-protéagineux.

Ces disparités peuvent s'expliquer par des semis difficiles et le fait que certaines parcelles ont été abimées l'an dernier lors d'une arrière-saison très humide.

En Hesbaye liégeoise, où les terres sont profondes et limoneuses, "on a des rendements records. Dans le Hainaut, c'est plus compliqué et disparate. Dans le Condroz, on est un peu en dessous des rendements moyens", poursuit le spécialiste.

"La qualité est également très bonne. Les blés sont sains, bien remplis", relève encore Olivier Henroz.

Pour le colza, les rendements sont cette année en hausse de 20 %, ce qui est une très bonne nouvelle dans le contexte de la guerre en Ukraine, et des pénuries qu'elle entraîne pour l'huile de tournesol. L'huile de colza est largement utilisée comme substitut de l'huile de tournesol par les entreprises agroalimentaires. Le colza est également utilisé dans les biocarburants.

Enfin, pour l'épeautre, "cela traîne un peu plus, les rendements ne semblent pas trop bons. On est en dessous des moyennes des cinq dernières années", conclut Olivier Henroz.

Du côté de la Fédération wallonne de l'agriculture (Fwa), on confirme que les rendements des céréales sont "bons" cette année au sud du pays. "Mais au niveau européen, le Copa (le Comité des organisations professionnelles agricoles, qui représente plus de 22 millions d'agriculteurs européens, NDLR) prévoit des récoltes de céréales en baisse cette année de 4,4 % par rapport à 2021 et de 3,8 % par rapport à la moyenne des années précédentes", souligne en marge de la Foire agricole de Libramont Aurélie Noiret, conseillère au service d'études du syndicat agricole.

La Fwa rappelle au passage que les coûts de production, entre autres des engrais, ont explosé à la suite de l'invasion russe de l'Ukraine.

Quant aux prix des céréales, ils sont actuellement élevés, mais ils restent très sujets à la volatilité et tous les agriculteurs n'ont pas la chance de vendre leur production au moment où les cours sont les plus hauts.