Chaleur et crainte de l'offre : les prix du gaz au plus haut depuis mars

Le gaz connaît une flambée des prix depuis des semaines, l'Europe tentant de reconstituer ses réserves de gaz pour cet hiver, alors que la Russie ferme de plus en plus son robinet de gaz.

La Libre Eco avec Belga
Chaleur et crainte de l'offre : les prix du gaz au plus haut depuis mars
©Shutterstock

Le prix du gaz en Europe a atteint jeudi son niveau le plus élevé depuis des semaines et s'est maintenu au-dessus de 200 euros par mégawattheure. Les craintes de pénurie et la chaleur persistante poussent les prix à la hausse.

Sur le marché à terme néerlandais - la référence pour le prix du gaz naturel en Europe - le prix du gaz a augmenté mercredi de 3,8 % pour atteindre plus de 210 euros par mégawattheure. Il s'agit du niveau le plus élevé depuis mars, au début de l'invasion russe en Ukraine.

Le gaz connaît une flambée des prix depuis des semaines, l'Europe tentant de reconstituer ses réserves de gaz pour cet hiver, alors que la Russie ferme de plus en plus son robinet de gaz.

Mais la chaleur joue également un rôle. Le niveau d'eau du Rhin - le fleuve le plus important pour le transport de marchandises dans le nord-ouest de l'Europe - est si bas que la navigation est presque impossible. Cela peut compliquer le transport du charbon et des carburants et rendre l'Europe encore plus dépendante du gaz.