Un milliardaire canadien condamné à la prison en Chine pour détournement de fonds publics

Le magnat canadien d'origine chinoise Xiao Jianhua, qui avait disparu en 2017 d'un hôtel à Hong Kong, a été condamné à 13 ans de prison, a annoncé la justice chinoise.

La Libre Eco avec AFP
L'enquête visant Xiao Jianhua semble s'inscrire dans le cadre de la vaste campagne anti-corruption lancée par le président chinois Xi Jinping (ci-dessus) à son arrivée au pouvoir en 2012.
L'enquête visant Xiao Jianhua semble s'inscrire dans le cadre de la vaste campagne anti-corruption lancée par le président chinois Xi Jinping (ci-dessus) à son arrivée au pouvoir en 2012. ©AFP

A l'époque de son arrestation, Xiao Jianhua était l'un des hommes les plus riches de Chine, avec une fortune estimée à 6 milliards de dollars. Il a été reconnu coupable notamment de "détournement de fonds publics" et "utilisation illégale de fonds", a indiqué dans un communiqué le Tribunal intermédiaire numéro 1 de Shanghai, où l'homme d'affaires était jugé.

Sa disparition en 2017 avait suscité l'émoi à Hong Kong. Réputé proche des hauts dirigeants communistes chinois, il avait selon des informations de presse été enlevé par des agents de Pékin. Depuis, peu d'informations avaient filtré sur l'affaire et les autorités chinoises gardaient le silence.

L'enquête visant Xiao Jianhua semble s'inscrire dans le cadre de la vaste campagne anti-corruption lancée par le président chinois Xi Jinping à son arrivée au pouvoir en 2012. L'enlèvement présumé de M. Xiao à Hong Kong s'était produit à une époque où les agents de Chine continentale n'étaient pas autorisés à agir dans le territoire semi-autonome. A l'époque, certains redoutaient que des habitants de la ville puissent ainsi être emmenés de force en Chine continentale voisine, où la justice est en grande partie soumise au Parti communiste au pouvoir.

Des craintes, au cœur des manifestations pro-démocratie qui avaient secoué Hong Kong en 2019, qui se sont concrétisées par la suite.