Cogolati (Ecolo) lance un avertissement à la Vivaldi : "Ne prolongeons pas le nucléaire à tout prix"

Engie n’était pas demandeur de la prolongation, contrairement au gouvernement belge.

L.Lam.
Samuel Cogolati (Ecolo).
Samuel Cogolati (Ecolo). ©Belga Image
En juillet, la Vivaldi et le groupe français Engie ont trouvé un accord de principe en vue de prolonger Doel 4 et Tihange 3 de dix ans. La ministre de l’Énergie, Tinne Van der Straeten (Groen), et le Premier ministre, Alexander De Croo (Open Vld), ont donc réussi à faire changer d’avis Engie....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité