Réduction de la consommation publique, mise à contribution des multinationales, mesures prolongées: voici ce que devrait décider le Codeco "Énergie"

LN24 a pu avoir accès aux propositions pour alléger la facture d'énergie. Celles-ci devraient être confirmées lors du Comité de concertation de ce mercredi.

Voici la liste des mesures qui devraient être actées lors du Codeco, selon LN24 .

La consommation d'énergie sera réduite par le gouvernement fédéral: la température dans les bâtiments publics, l'utilisation de la climatisation et l'éclairage seront ainsi impactés.

Les autorités prolongeront les mesures énergétiques actuellement en vigueur: l'extension du groupe cible pour les tarifs sociaux, la TVA de 6 % sur l'électricité, la chaleur et le gaz et la réduction des accises sur l'essence et le diesel pour le premier trimestre 2023.

Les surprofits réalisés par les multinationales du secteur de l'énergie seront également étudiés au cours du mois de septembre. Les bénéfices excédentaires pourraient être utilisés afin d'aider les Belges à payer leurs factures. Cette contribution à la distribution sera compensée par un niveau de marge bénéficiaire brute qui reste à déterminer.

Une discussion sera menée avec les fournisseurs d'énergie pour que les consommateurs qui demandent des plans de remboursement puissent les obtenir sur simple demande. Des mesures appropriées seront également négociées pour les entreprises et PME.

Enfin, les ministres des finances et de l'économie, ainsi que le secteur financier, vont étudier la possibilité d'un report du remboursement des prêts hypothécaires pour les ménages lourdement touchés par la crise énergétique.

La sécurité d'approvisionnement en gaz et en électricité

Le gouvernement fédéral veut également des garanties concernant la sécurité d'approvisionnement en gaz et en électricité.

La demande de gaz belge devrait ainsi être couverte par les importations via le terminal GNL et les pipelines de Norvège et du Royaume-Uni. 62,15 GWh/h de gaz naturel sont assurés via ces canaux et la consommation de pointe de gaz belge actuelle est de 47,8 GWh/h. En période de froid, la capacité du stockage souterrain de gaz à Loenhout est également disponible.

Les centrales nucléaires de Tihange 3 et de Doel 4 vont être prolongées de dix années mais il persiste tout de même des réserves quand à la capacité d'approvisionnement en électricité sur notre territoire. Pour cette raison, il a également été demandé à l'exploitant d'examiner la possibilité de reporter l'arrêt définitif prévu au 31 mars 2023. De même, l'exploitant doit démontrer à l'AFCN que la sécurité nucléaire est suffisamment garantie.

Enfin, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité à haute tension Elia va préparer une enchère au sujet de la gestion de la demande et les batteries. La Belgique espère ainsi se prémunir dans l'éventualité où les centrales nucléaires françaises seraient indisponibles.

Sur le même sujet