De nombreux Belges "fuient" leurs factures d'énergie en partant longtemps au soleil

Le tour-opérateur Tui constate une hausse des séjours de plus de trois semaines cet hiver. La crise énergétique influencerait cette décision. "Ce choix est pertinent quand on sait que le budget pour un long séjour est proche de celui dépensé en restant à la maison"..., explique le voyagiste.

Les hôtels se sont adaptés à cette nouvelle demande, puisque nombre d’entre eux proposent des réductions supplémentaires pour les séjours d’au moins trois semaines.
Les hôtels se sont adaptés à cette nouvelle demande, puisque nombre d’entre eux proposent des réductions supplémentaires pour les séjours d’au moins trois semaines. ©Belga Image
Les prix actuels de l’énergie font réfléchir pas mal de gens. Pour certains, mieux vaut tout simplement… partir...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité