Soudaine baisse des réserves de gaz de la Belgique

En quelques jours, près de 500 gigawattheures de gaz ont été retirés du stockage à Loenhout, ce qui représente plus de 5 % de la capacité totale.

La Libre Eco avec Belga
Soudaine baisse des réserves de gaz de la Belgique
©Shutterstock

Les réserves de gaz de la Belgique ont fortement diminué ces derniers jours. Des travaux de maintenance au terminal de GNL de Zeebrugge ont obligé les fournisseurs d'énergie et d'autres acteurs à grignoter les réserves. C'est ce qu'écrit De Tijd ce vendredi.

Après des mois de réapprovisionnement massif, le niveau des réserves de gaz de la Belgique a diminué rapidement ces derniers jours. En quelques jours, près de 500 gigawattheures de gaz ont été retirés du stockage à Loenhout, ce qui représente plus de 5 % de la capacité totale.

Alors que les réserves de gaz de notre pays étaient encore pleines à plus de 91 % vendredi dernier, elles sont maintenant à 86 %. Mercredi, on a extrait plus de gaz du stockage en un jour qu'au cours du dernier hiver. Avec une extraction de 136 gigawattheures, les utilisateurs se sont même approchés du maximum réalisable.

L'opérateur Fluxys déclare à De Tijd que ce qui se passe à Loenhout est "parfaitement normal". La raison de ce soudain plongeon est à chercher du côté de la mer. Depuis vendredi dernier, des travaux d'entretien ont lieu au terminal de GNL du port de Zeebrugge. Il s'agit d'une maintenance planifiée qui se poursuivra tout au long de la semaine.