Pas de prime chauffage pour les résidents des maisons de repos : "C'est discriminatoire. Tous les autres reçoivent une prime de 100 euros"

L'association Okra déplore le manque d'aides gouvernementales pour les seniors en maison de repos.

La Libre Eco avec Belga
Pas de prime chauffage pour les résidents des maisons de repos : "C'est discriminatoire. Tous les autres reçoivent une prime de 100 euros"
©PHOTONEWS

L'association de personnes âgées Okra a engagé une procédure devant la Cour constitutionnelle pour que les résidents des maisons de repos puissent également bénéficier de la prime de chauffage, que le gouvernement avait accordée à toute famille ayant un contrat d'électricité. "Nous demandons que le gouvernement flamand atténue l'augmentation de la facture énergétique des résidents des maisons de repos, comme il le fait pour tous les autres citoyens", a déclaré Mark De Soete, directeur de Okra. "Tous les autres reçoivent une prime de chauffage de 100 euros, mais les résidents de ces centres ne bénéficient pas de cet avantage. C'est discriminatoire".

L'augmentation des prix se répercute sur le tarif journalier

Selon l'association, les résidents des maisons de repos sont exclus parce qu'ils ne concluent pas, individuellement, de contrat auprès d'un fournisseur d'électricité. L'augmentation des prix de l'énergie se répercute sur le montant du tarif journalier que les résidents paient à la maison de repos. L'association dit aussi ne plus vouloir "laisser les plus de 80 000 résidents des centres de soins résidentiels en Flandre, à Bruxelles, en Wallonie" être "bousculés" comme "les milliers d'autres dans les logements collectifs ou les résidences-services sans raccordement électrique individuel".

Manque de propositions politiques

Okra déplore, dans son communiqué de presse, le manque de propositions des ministres concernés. C'est pourquoi l'association saisi la Cour Constitutionnelle. Mais vu les longueurs de la procédure, l'association demande au gouvernement d'agir dès maintenant et de rendre justice aux résidents des maisons de repos.