Comment les géants de l’énergie profitent de la crise

Nos confrères de LN24 proposent un décryptage en vidéo, à voir ci-dessus.

Leurs profits ont doublé, alors que nos factures sont deux fois plus chères. Total, Shell, Engie… : les géants de l’énergie ont amassé plus de 100 milliards d’euros en un an. Des profits qui n’ont jamais été aussi élevés. En cause : le prix de l’énergie qui atteint des sommets avec la guerre en Ukraine.

Des prix particulièrement hauts, car une combinaison systèmes propres à l’Union européenne les alimente. L’afflux de gaz russe menace d’être coupé et les Européens font tout pour s’approvisionner autre part, au prix coûtant. Un revirement qui coûte d’autant plus cher à l’Union européenne puisqu’elle dépendait à 40% de la Russie pour son gaz. Face à la surenchère, les autres producteurs le vendent beaucoup plus cher. Leurs coûts de production restent identiques, les profits sont gigantesques.

Un autre facteur fait mouche : le système complexe de fixation des prix de l’électricité se calque sur celui du gaz et des centrales qui l’utilisent. Les producteurs d’éolien, de solaire, ou de nucléaire produisent à un faible coût, et revendent l’énergie au plus haut prix, celui du gaz. Résultat : la marge des producteurs d’électricité est énorme et les factures explosent.

Le système européen de l’énergie a montré ses failles. Il doit être réformé, mais la crise de l’énergie pèse sur l’économie. Pour éviter le pire, les états doivent trouver des solutions rapides. Mais face aux géants de l’énergie, rien n’est moins simple…

Nos confrères de LN24 proposent un décryptage en vidéo, à voir ci-dessus.