Les traders sont-ils responsables des prix élevés du gaz ?

Selon des chiffres fournis par la Creg, le régulateur belge de l’énergie, un même volume de gaz s’échange jusqu’à 140 fois sur la place de Rotterdam, avant d’être livré physiquement. Dans le jargon, on dit que le churn rate s’élève à 140.

Les traders sont-ils responsables des prix élevés du gaz ?
©Shutterstock
La spéculation est-elle, au moins en partie, responsable des prix élevés du gaz en Europe ? C’est de cette hypothèse qu’est née la proposition belge de plafonner les prix du gaz sur les marchés....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité