L'Allemagne renforce la sécurité de ses pipelines : "Nos infrastructures critiques sont vulnérables et doivent être protégées, y compris sous l'eau'

Après les fuites de Nord Stream 1 et 2, l'Allemagne renforce la sécurité de ses infrastructures.

La Libre Eco avec AFP
pipeline;nord stream;allemagne;gaz
©AP

L'Allemagne va renforcer sa vigilance sur la protection de ses infrastructures critiques après les "actes de sabotage présumés" contre les gazoducs Nord Stream 1 et 2, a indiqué mercredi la ministre allemande de l'Intérieur Nancy Faeser. "Nous devons nous préparer à des scénarios qui étaient encore inconcevables il y a peu", a-t-elle indiqué dans un communiqué. "Cela demande des autorités de sécurité fortes avec les moyens et les compétences nécessaires".

La protection des infrastructures est une priorité

La "protection de nos infrastructures ", qui recouvrent notamment la production d'électricité, le transport du gaz et matières premières ou à la distribution, "a la plus haute priorité", a-t-elle insisté. Pour la ministre de la Défense Christine Lambrecht, les "actes de sabotage présumés des pipelines dans la mer Baltique" montrent "de façon pressante à quel point nos infrastructures critiques sont vulnérables et doivent être protégées, y compris sous l'eau". La police fédérale patrouille 24 heures sur 24 et 7 jours par semaine en mer du Nord et Baltique. "Dans les régions frontalières, les régions sont responsables de la prévention des risques", a détaillé Mme Faeser.

Les fuites de gaz n'ont pas d'incidence sur l'approvisionnement de l'Europe

Aussi spectaculaires soient-elles, les fuites de gaz, précédées d'explosions à l'origine encore inexpliquées, n'ont toutefois pas d'incidence sur l'approvisionnement de l'Europe: les deux gazoducs n'étaient pas en service du fait de la guerre en Ukraine.

Si la mise en service de Nord Stream 2 a été bloquée par le gouvernement allemand en février, juste avant la guerre, le pays s'est depuis de nombreuses années approvisionné en gaz via Nord Stream 1 avant que la Russie finisse par fermer le robinet début septembre. Nord Stream 2, construit en parallèle de Nord Stream 1, était destiné à doubler la capacité d'importation de gaz russe en Europe. Les deux tubes relient l'Allemagne et la Russie sous la Baltique.

La première économie européenne, qui dépendait à 55% du gaz russe avant la guerre, doit désormais se fournir ailleurs, à des prix beaucoup plus élevés, ce qui menace lourdement son modèle économique.