Ukraine: la Banque mondiale accorde 530 millions de dollars supplémentaires

La Banque mondiale (BM) a annoncé vendredi accorder 530 millions de dollars supplémentaires de soutien à l'Ukraine afin de lui permettre de "faire face aux besoins urgents engendrés par l'invasion russe".

Ukraine: la Banque mondiale accorde 530 millions de dollars supplémentaires
©Shutterstock

Ce soutien, qui prend la forme d'un nouveau prêt via la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), est garanti par le Royaume-Uni à hauteur de 500 millions de dollars et par le Danemark pour 30 millions, a précisé l'institution dans son communiqué.

"Le bilan des destructions et dommages en Ukraine et impressionnant et continue d'augmenter. Le soutien de la communauté internationale a jusqu'ici été impressionnant (...). Le peuple ukrainien fait face à un long chemin en vue de la reconstruction et les partenaires poursuivront leur soutien", a déclaré la vice-présidente de la BM pour l'Europe et l'Asie centrale Anna Bjerde, citée dans le communiqué.

Selon les estimations réalisées par l'institution, "les coûts à long terme de la reconstruction sont énormes et dépassent largement les 100 milliards de dollars sur les trois prochaines années", a ajouté Mme Bjerde.

Cette nouvelle tranche porte l'aide accordée par la BM en faveur de l'Ukraine à 13 milliards de dollars depuis le début du conflit, dont 11 milliards ont d'ores et déjà été décaissés.

Un peu plus tôt dans la journée, le Congrès américain a également voté une nouvelle tranche d'aide de 12,3 milliards à destination de l'Ukraine, dont 3,7 milliards d'euros d'équipements militaires, portant l'enveloppe totale américaine à 65 milliards d'euros depuis le début de l'invasion russe.

La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen en a profité pour appeler "les autres donateurs à non seulement accélérer leurs décaissements vers l'Ukraine mais également à augmenter leur aide".

Alors que les contre-offensives ukrainiennes se poursuivent dans le nord-est et le sud-ouest du pays, le président russe Vladimir Poutine a annoncé l'annexion officielle de quatre régions ukrainiennes actuellement occupées, promettant la victoire devant plusieurs milliers de personnes rassemblées sur la Place Rouge à Moscou.

"L'Amérique et ses alliés ne se laisseront pas intimider" et Vladimir Poutine "ne nous effrayera pas", a répondu le président américain Joe Biden lors d'un discours à la Maison Blanche, promettant que l'OTAN défendrait "chaque centimètre" de son territoire.