"Il y a clairement d'autres priorités pour Bruxelles" : le MR demande que le million d'euros promis à NewB aille à l'aide aux PME

Le gouvernement de Rudy Vervoort a annoncé une aide d'un million d'euros pour venir en aide à la banque NewB. Une décision qui ne plait pas au MR bruxellois.

La Libre Eco avec Belga
"Le gouvernement bruxellois nous annonce d'une part être en difficulté pour confectionner son budget 2023 mais trouve un million d'autre part pour une banque qui ne fonctionne pas", déplore Alexia Bertrand.
"Le gouvernement bruxellois nous annonce d'une part être en difficulté pour confectionner son budget 2023 mais trouve un million d'autre part pour une banque qui ne fonctionne pas", déplore Alexia Bertrand. ©Photo News

"Jeudi dernier, la secrétaire d'Etat à la Transition économique Barbara Trachte (Ecolo) a proposé au gouvernement de soutenir la recapitalisation de la banque coopérative, déjà déficitaire peu après son lancement, NewB à hauteur d'un million d'euros... Le gouvernement bruxellois nous annonce d'une part être en difficulté pour confectionner son budget 2023 mais trouve un million d'autre part pour une banque qui ne fonctionne pas. En période de disette budgétaire, il y a clairement d'autres priorités pour Bruxelles"

, a jugé la cheffe de groupe MR au parlement bruxellois, Alexia Bertrand.

Pour l'élue libérale, il est temps que le gouvernement Vervoort se porte au chevet de l'économie réelle plutôt que d'injecter de l'argent public à fonds perdus dans une activité bancaire qui n'est pas rentable car elle ne compte pas assez de clients. La position de la secrétaire d'État Ecolo est plus partisane qu'objective, dans ce contexte, a-t-elle jugé.

"Nous réclamons depuis des semaines, des aides directes pour soutenir les indépendants et les PME face à la crise énergétique d'une ampleur sans précédent. Cette compétence relève de la Région bruxelloise et nous ne voyons rien venir", a ajouté pour sa part la députée MR Clémentine Barzin, dans un communiqué commun. Les deux mandataires libérales estiment, que ce million serait mieux dépensé en soutien aux indépendants et PME, sous forme, soit d'aides directes liées à la crise de l'énergie, même si un million ne sera pas suffisant, soit, d'affectation à d'autres politiques de soutien aux indépendants et aux PME, comme les mécanismes de prêts et de soutien à leur trésorerie en ces temps difficiles.