Aux États-Unis, le déficit commercial se creuse de nouveau en septembre

Les analystes tablent sur 72,3 milliards de dollars de déficit commercial.

Déficit commercial États-Unis américain
Pour le mois de septembre, le déficit commercial est légèrement plus important qu'anticipé. ©Shutterstock

Le déficit commercial des Etats-Unis s'est creusé de nouveau en septembre, après plusieurs mois de réduction, sous l'effet d'une hausse des importations de produits, tout particulièrement les semi-conducteurs et produits électroniques, alors que les exportations étaient en repli.

Le déficit des biens et services avec le reste du monde s'est élevé à 73,3 milliards de dollars, selon les données publiées jeudi par le département du Commerce, les exportations reculant de 1,1% alors que les importations progressent de 1,5%.

Il s'agit d'une hausse sensible, de 11,6% par rapport au mois d'août, qui avait connu un repli plutôt marqué (4,3%) et pour lesquelles les données ont été révisées en baisse (65 milliards de dollars au lieu de 67,4 milliards annoncés initialement).

Pour le mois de septembre, le déficit commercial est légèrement plus important qu'anticipé par les analystes, qui tablaient sur 72,3 milliards de dollars selon le consensus publié par MarketWatch.

Une première en 2022

Il s'agit de la première hausse du déficit depuis le début de l'année, qui a connu une réduction continue jusqu'ici.

"Le flux de marchandises devrait s'affaiblir", anticipe cependant Rubeela Farooqi, chef économiste pour les Etats-Unis du cabinet HFE, "un dollar fort et une baisse de la demande internationale va peser sur les exportations alors que le déclin de la demande intérieure fera ralentir les importations dans les prochains mois".

Sur les trois derniers mois, la moyenne du déficit commercial s'établit à 69,8 milliards de dollars, en baisse de 2,5 milliards d'euros, tendance déjà observée sur les deux premiers trimestres 2022 (respectivement 94,3 milliards puis 84,5 milliards de dollars).

La hausse est cependant marquée en glissement annuel, en progression de 20,2% par rapport à la même période en 2021.

Dans le détail, les exportations de biens ont reculé de 3,4 milliards de dollars, principalement sous l'effet d'une baisse des matières premières, dont l'énergie, ainsi que des produits alimentaires, alors que les services ont progressé de 900 millions de dollars, portés par le secteur du tourisme.

Côté importations, la hausse concerne en premier lieu les semi-conducteurs et les produits électroniques et pharmaceutiques, alors que l'énergie est en baisse.

Le déficit commercial avec la Chine, toujours premier partenaire commercial des Etats-Unis et particulièrement scruté dans un contexte de tensions commerciales continues entre les deux premières économies mondiales, est en baisse, passant à 32,1 milliards de dollars contre 33 milliards un mois plus tôt.

A l'inverse, le déficit avec l'Union européenne et le Mexique, les deux autres principaux partenaires commerciaux, sont en hausse.