"Tout le monde est d'accord sur la nécessité de prolonger l'accord céréalier de la mer Noire"

Après la récente reprise des exportations et le retour de la Russie dans l'accord, le G7 demande à ce que l'accord soit prolongé au-delà du 19 novembre.

 L’accord a permis l’exportation de 9,3 millions de tonnes de céréales depuis les ports ukrainiens.
L’accord a permis l’exportation de 9,3 millions de tonnes de céréales depuis les ports ukrainiens. ©Photo News

Les pays du G7 appellent la Russie à prolonger l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes qui arrive prochainement à expiration, a indiqué vendredi un diplomate américain de haut rang.

"Tout le monde est d'accord sur la nécessité de prolonger l'accord céréalier de la mer Noire", a indiqué ce diplomate à des journalistes sous couvert d'anonymat en marge d'une réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 à Münster, en Allemagne.

Plus de soutien pour les pays en voie de développement

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a promis vendredi que la Russie et la Turquie allaient "livrer gratuitement" des céréales à des pays africains risquant la famine, après une annonce similaire faite samedi par Moscou. "Aidons les pays en développement", a déclaré le chef de l'Etat turc.

Le président russe Vladimir "Poutine m'a dit que nous devrions livrer gratuitement des céréales à ces pays, comme Djibouti, la Somalie et le Soudan", a-t-il ajouté. "Nous sommes tombés d'accord et nous sommes convenus de discuter de cela plus largement lors du G20" prévu mi-novembre en Indonésie, a poursuivi M. Erdogan. Moscou s'était déjà dit prêt samedi à livrer gratuitement 500.000 tonnes de céréales aux pays pauvres dans les prochains mois avec l'aide de la Turquie.

Les exportations de céréales à partir des ports ukrainiens ont repris jeudi, après le retour de la Russie dans l'accord céréalier signé fin juillet à Istanbul.

Cet accord, qui arrive à échéance le 19 novembre, a permis d'exporter 10 millions de tonnes de céréales et autres produits agricoles depuis le 1er août, soulageant la crise alimentaire mondiale provoquée par la guerre en Ukraine.