Le Qatar va approvisionner l'Allemagne en gaz pendant les 15 prochaines années

L'intérêt pour le gaz qatari ne cesse de grandir depuis le début de la guerre en Ukraine.

 Pour Robert Habeck, il reste encore du chemin à faire pour diminuer la consommation de gaz.
Robert Habeck, le ministre allemand de l'Energie. ©AFP 

Le Qatar a annoncé un accord permettant d'approvisionner l'Allemagne en gaz naturel liquéfié (GNL) pendant 15 ans, en pleine crise mondiale de l'énergie provoquée par la guerre en Ukraine.

Cet accord, conclu entre Qatar Energy et la compagnie américaine ConocoPhilips, contribuera "aux efforts visant à soutenir la sécurité énergétique en Allemagne et en Europe", a déclaré le ministre qatari de l'Energie, Saad Sherida Al-Kaabi, lors d'une conférence de presse. Aux termes de cet accord, le pays du Golfe va fournir à partir de 2026 "jusqu'à 2 millions de tonnes de GNL par an" au terminal gazier en cours de construction à Brunsbuntell, dans le nord de l'Allemagne, a précisé le ministre.

L'Asie (Chine, Japon et Corée du Sud en tête) constitue le principal marché pour le gaz du Qatar, de plus en plus courtisé par les pays européens depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Mais les négociations avec les Européens ont été difficiles, l'Allemagne et d'autres pays ayant refusé de signer des accords à long terme identiques à ceux qui lient le Qatar à ses clients asiatiques.

La semaine dernière, le pays a conclu un accord d'approvisionnement avec la Chine sur 27 ans, une durée record dans l'industrie.