Sans Doel 4 et Tihange 3, la Belgique risque de manquer d’électricité

Selon Elia, l’hiver 2026-2027 pourrait aussi être problématique si les négociations avec Engie sur le nucléaire devaient capoter.

La centrale nucléaire et les réacteurs Doel 1 et Doel 2
Plusieurs options sont sur la table pour combler le "trou" de 900 à 1200 MW lors de l’hiver 2025-2026. Une idée est de décaler l’arrêt de Doel 1, Doel 2 et Tihange 1. ©BORTELS CHRISTOPHE
Un important "kern" dédié à notre politique...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité