Six banques suspendent le financement et la construction du tram à Liège

La nouvelle ligne de tram devait entrer en service en 2022.

Six banques suspendent le financement et la construction du tram à Liège

Six banques, dont la Banque européenne d'investissement, ont suspendu le financement de la construction de la nouvelle ligne de tram à Liège au cours de l'année 2021, ressort-il du rapport annuel du consortium TramArdent relayé vendredi par L'Echo. Cela pénalise surtout l'entrepreneur français Colas, qui accumule les pertes dues au long retard pris par le projet.

La nouvelle ligne de tram devait entrer en service en 2022. Mais le chantier a été confronté à la pandémie de coronavirus, aux inondations et surtout à la présence inattendue de câbles et de tuyaux dans le sous-sol du trajet. Les retards qui en ont suivi ont fait grimper le coût total du projet, dont l'achèvement est désormais prévu en avril 2024.

Pour le contrat liégeois, TramArdent a souscrit des emprunts à hauteur de 429 millions d'euros auprès de la Banque européenne d'investissement (BEI), la banque Belfius, l'assureur AG Insurance, l'investisseur français Natixis, l'assureur allemand Talanx et la banque espagnole Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA).

Depuis que ces six prêteurs ont fermé le robinet du financement, l'entreprise de construction Colas doit supporter "l'ensemble des coûts de réalisation du projet en ce compris le cout du financement et les frais de fonctionnement de la société" TramArdent. Pour Colas, cela signifie des pertes énormes.