Revue boursière : Les marchés sous la pression des banques centrales

On attend pour la semaine prochaine les réunions de la Fed et de la BCE. Les opérateurs espèrent une pause, au moins aux États-Unis.

La fermeté devrait rester de mise, en raison du niveau toujours trop élevé de l’inflation.
La fermeté devrait rester de mise, en raison du niveau toujours trop élevé de l’inflation. ©Shutterstock

Si l’on en croit les chiffres, l’économie de la zone euro serait entrée en “microrécession” sur les deux mois écoulés. Y aura-t-il là un signe suffisant pour conduire la Banque centrale européenne (BCE) à marquer une pause dans le processus de resserrement de sa politique monétaire ? À en croire la patronne de la BCE, Christine Lagarde, rien n’est moins sûr, et la fermeté devrait rester de mise, en raison du niveau toujours trop élevé de l’inflation.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...