Caterpillar, Amazon, Apple, Thunder Power, et maintenant Legoland ? L'ancien site carolo, ou était installé Caterpillar jusqu'en 2016 et où les rumeurs d'implantation de grosses multinationales sont allées bon train ces dernières années, pourrait, à terme, accueillir un parc d'attraction Legoland, rapportent nos confrères du journal L'Echo.

Le terrain d'une centaine d'hectares - et la présence toute proche de l'aéroport et d'infrastructures routières et ferroviaires - conviendrait parfaitement au groupe britannique Merlin Entertainments, qui cherche à s'implanter dans le centre de l'Europe pour développer son activité, alors qu'il est déjà présent dans 25 pays et accueille 66 millions de visiteurs chaque année.

Une source citée par le journal L'Echo et présentée comme proche du dossier estime que le projet a "75% de chance d'aboutir". L'arrivée de Merlin Entertainments dans le Hainaut pourrait permettre la création de 800 à 1000 emplois direct dans la région.

Plusieurs projets à l'étude, plusieurs villes en cocurrence

Le cabinet du Ministre de l’Economie Willy Borsus a, par voie de communiqué, confirmé que plusieurs projets de reconversion de l’ancien site de Caterpillar à Gosselies sont actuellement à l’analyse et que le projet du parc Legoland en fait partie.

"Les négociations avec le groupe Merlin sont encore au stade de l’étude. Il y a donc lieu de faire preuve de réserve dans les différentes analyses et communications. J’ai eu des contacts avec le groupe Merlin, des réunions de travail avec la SOGEPA, avec l’AWEX, avec la Ville, mais pour l’instant, les négociations sont en cours et plusieurs sites sont en concurrence à travers le globe pour accueillir ce nouveau parc. Attirer de gros projets sur notre territoire requiert énormément de travail, de négociation et de subtilité. Nous restons convaincus des nombreux arguments de la Wallonie pour nos sites en reconversion", a précisé M.Borsus.

300 millions d'euros

Reste également à passer l'étape des financements. Une levée de fonds pour financer le futur projet a été lancée cette semaine et la banque d'affaires Tandem Capital a été désignée. Pour un coût total estimé à 300 millions d'euros, le financement du projet sera mené conjointement par le groupe Merlin Entertainments, dont on assure qu'il serait prêt à poser 100 millions d'euros sur la table, la Région wallonne et la Sogepa, qui espère donc, en l'espace de 6 semaines, lever près de 200 millions d'euros.

Après les rumeurs et les déconvenues du passé, "rien n'est encore signé à ce jour", explique, toujours dans les colonnes de L'Echo, une autre source. Prudence donc.

Si le projet finissait par aboutir, ce ne serait pas la première fois que Merlin Entertainments, propriété du groupe Blackstone, fait des affaires en Belgique. En 2004, le groupe avait lancé le parc à thème scientifique Earth Explorer, près d'Ostende. Après des années de disette, le parc avait été revendu en 2013 à la société allemande Blueprint Entertainment, avant de fermer définitivement ses portes en 2016.