La candidature de M. Elderson doit encore être approuvée par le Conseil européen composé des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE. Celui-ci devra consulter le Parlement européen et le Conseil des gouverneurs de la BCE.

"La décision finale est attendue vers la fin de l'année", a déclaré dans un communiqué l'Eurogroupe, qui rassemble les ministres des Finances des 19 Etats membres de la zone euro.

Le Conseil exécutif de la BCE est chargé de la mise en oeuvre de la politique monétaire de la zone euro. Il comprend six membres nommés pour un mandat non renouvelable de huit ans, dont la présidente Christine Lagarde et le vice-président Luis de Guindos. Le mandat d'Yves Mersch arrive à son terme le 14 décembre.

Seuls deux candidats masculins, M. Elderson et le Slovène Bostjan Jazbec, avaient été proposés par les Etats membres de la zone euro, suscitant une discussion sur la faible représentation féminine aux postes de direction de la BCE.

Sa présidente Christine Lagarde, première femme à la tête de la BCE dont elle a pris les rênes en novembre 2019, avait regretté récemment le peu de femmes à des postes de responsabilités au sein de l'institution monétaire européenne.

"Sur les 25 membres du conseil des gouverneurs de la BCE, Isabel Schnabel, membre du directoire, et moi sommes les deux seules femmes sur la photo de famille¿ Ce n'est pas normal!", avait déclaré la responsable française.

Le Conseil exécutif de la BCE compte quatre hommes et deux femmes.