"L'objectif de la Wallonie, et de la Belgique, est à présent de réduire au maximum les difficultés pratiques de nos entreprises à la frontière", souligne le cabinet du ministre Borsus dans un communiqué. "Il est en effet de notre devoir de veiller à ce que des solutions rapides et pragmatiques soient trouvées. La Wallonie est prête à tirer le meilleur parti du Fonds européen Brexit de 5 milliards d'euros dont les modalités seront dévoilées dans les prochains jours."

Depuis trois ans, l'Agence wallonne à l'exportation et aux investissements étrangers (Awex) a sensibilisé les entreprises à tous les scénarios du Brexit de manière à les préparer au mieux.

Plusieurs mesures ont par ailleurs été prises afin de permettre aux entreprises wallonnes de franchir le cap. Des supports à l'internationalisation de l'Awex pour le Royaume-Uni sont ainsi mis en place, parmi lesquels un soutien à la communication (50% d'intervention dans les coûts HTVA de réalisation d'outils marketing) ou encore des supports pour la participation à des foires et salons ou pour la mobilité (pour prospecter à moindres coûts le Royaume-Uni).

L'Awex propose par ailleurs un incitant financier exceptionnel sous forme de package, avec un accent particulier sur les nouvelles possibilités de marketing offertes par le développement des technologies de communication digitale. Cette formule permet de recevoir un budget pour couvrir une série de coûts auxquels les exportateurs wallons vont être confrontés sur le marché du Royaume-Uni, comme par exemple: l'achat d'études de marché, la certification de produits (conseils, formations), l'enregistrement de brevet, le dépôt de marque, les conseils et formations juridiques ou logistiques...

La Sofinex, bras financier wallon pour l'international, proposera de son côté des mesures de soutien en matière de financement (en vigueur dès le 1er janvier) comme une garantie Brexit pour couvrir une partie importante du risque auprès des banques ou encore un prêt destiné aux sociétés qui exportent des biens d'équipement.

Quant à l'explort academy, dispositif ayant pour but de répondre aux besoins de formations, en lien avec le commerce international, des entreprises wallonnes et de leurs travailleurs, elle intégrera dès 2021 de nouveaux modules à son programme afin de soutenir certains besoins spécifiques consécutifs au Brexit.

Les exportations wallonnes vers le Royaume-Uni s'élevaient à près de 3 milliards d'euros en 2019, Il s'agit du 5e marché de la Wallonie. Les importations wallonnes en provenance de ce pays s'élevaient elles à près de 1,1 milliard d'euros l'an dernier, ce qui fait du marché britannique le 7e fournisseur de la Wallonie. Les investissements britanniques en Wallonie se sont eux élevés à 560,7 millions d'euros ces 10 dernières années.