La grave récession provoquée par la pandémie de coronavirus a fait s'effondrer les recettes fiscales. Selon les chiffres du SPF Finances, elles n'ont rapporté que 46,8 milliards d'euros au cours des six premiers mois de l'année, ce qui représente une baisse de 9,9 milliards d'euros (-17,4%) par comparaison au premier semestre 2019. Presque toutes les rentrées fiscales importantes se sont contractées. Les revenus de la TVA ont chuté de 2,8 milliards d'euros à cause de la baisse de la consommation des ménages et le remboursement accéléré du trop-perçu.

La forte contraction des revenus fiscaux est une mauvaise nouvelle pour le budget. Le Comité de Monitoring s'attend à ce que le déficit budgétaire de 2020 atteigne 52,8 milliards d'euros, ce qui représente 12,3% du PIB, son plus haut niveau depuis 1983. Par conséquent, la dette publique devrait passer de 99% à 122% du PIB.