A en croire les chiffres publiés par la douane chinoise, les exportations chinoises ont battu un record. Le commerce extérieur pour 2020 aurait donc augmenté de 1,9% par rapport à 2019. Et malgré un début d'année ralenti par le début de la crise, les exportations ont repris de plus belle dès le mois de juin.

Le total des exportations atteindrait donc 32.160 milliards de yuans sur l'année, soit environ 4120 milliards d'euros. Et alors que les exportations ont augmenté, les importations ont diminué, de quoi déséquilibrer encore certaines balances commerciales à l'international, au grand dam de Donald Trump qui voulait inverser la tendance pour son pays. Pourtant, le déficit commercial entre les deux pays s'est accru de 7,1% en 2020. Au total, les exportations chinoises représentent à elles seules plus de 14% des exportations mondiales.

Parmi ce qui a dopé le commerce extérieur chinois, on retrouve la vente d'équipements médicaux, dont les masques buccaux (le pays a exporté 224 milliards de masques en dix mois) mais aussi tous les produits électroniques et l'électroménager vers lesquels se sont tournés beaucoup de consommateurs lors du confinement. Conjugué à cela une gestion relativement efficace de la pandémie et une reprise rapide de la production alors que le virus continuait ses ravages à l'étranger, la Chine a donc pu en tirer en partie profit. 

Une croissance tout de même plombée

Enfin, malgré un commerce extérieur qui se porte bien, la demande intérieure a tout de même été fortement ralentie et le secteur des services a chuté, en particulier dans les loisirs et la restauration. La croissance chinoise, bien que toujours positive, devrait dès lors tourner autour de 2% pour l'année 2020, contre 6,1% en 2019 (alors qu'elle était déjà considérée comme la pire année en trente ans. C'était sans compter sur le Covid-19).

La Chine profite donc que les appareils de production tournent moins vite à l'étranger mais l'incertitude liée à l'évolution de l'épidémie laisse planer de nombreux doutes pour 2021.