Neuvième épisode du "Dico de l'éco" : l'inflation

L’inflation désigne une hausse généralisée et durable des prix. Par généralisée, on entend qu’elle concerne la majorité des biens et des services. Elle est calculée grâce au “panier de la ménagère”. Dans la zone euro, Eurostat prend en compte plus de 700 produits pour calculer l’indice de l’inflation chaque mois

Les facteurs qui favorisent l’inflation sont multiples. Il peut aussi bien s’agir d’une hausse du coût des matières premières, que d’une demande plus forte, ou d’une baisse de la valeur d’une monnaie.

Si le mot “inflation” fait parfois peur, une inflation légère et contrôlée est plutôt bénéfique à l’économie. Elle permet de “huiler la machine économique” : elle crée un climat de confiance, ce qui stimule par exemple les entreprises à investir dans leur développement, ce qui stimule la consommation des ménages et le marché de l’emploi.

Dans la zone euro, la BCE s’est fixé comme objectif de maintenir l’inflation proche, mais sous les 2 %, afin d’en tirer les bénéfices. Elle réussit plutôt bien, puisque depuis janvier 1997, la moyenne européenne se situe à 1,6 %.

A l’inverse de l’inflation, on trouve la déflation : une baisse généralisée du prix des biens et des services. Attention à ne pas la confondre avec la désinflation, qui est un ralentissement de l’inflation.