Conjoncture

On le sait, la Belgique est une plaque tournante du commerce de la drogue et des marchandises contrefaites. À lui seul, notre pays représente environ un quart du total des saisies de produits contrefaits de l’Union européenne. Pour les stupéfiants, ce pourcentage monte même à 40 %.

En revanche, on sait moins que le consommateur belge est assez friand de produits contrefaits. La Belgique n’est donc pas qu’un lieu de passage pour ces marchandises illégales.

Les statistiques montrent d’ailleurs que le boom de l’e-commerce classique a soutenu l’évolution de son pendant illicite.

(...)