Selon la première édition de l'enquête hebdomadaire de la chambre de commerce bruxelloise Beci, 58% des entreprises bruxelloises voient déjà leur chiffre d'affaires baisser au moins de 50% à la suite de la pandémie de covid-19 et des mesures prises pour endiguer sa propagation. 

Pour 46% des entreprises, la perte atteint même plus de 75% du chiffre d'affaires. "Les résultats de la première enquête sont alarmants", commente le CEO de Beci, Olivier Willocx, alors même que le gouvernement fédéral a annoncé il y a moins d'une semaine des mesures renforcées.

"On peut parler d'un tsunami économique", souligne Jan De Brabanter, secrétaire général de Beci. "Nous répétons une fois de plus que les 150 millions d'aide que le gouvernement bruxellois a débloqués la semaine dernière sont 'too little, too late'."

L'arrêt total ou partiel des activités, provoqué par les mesures en elles-mêmes, des problèmes d'approvisionnement ou encore le non-respect des distances sociales sur le lieu de travail, est logiquement la principale raison de la perte de chiffre d'affaires.

Beci souligne qu'un tiers des répondants sont des indépendants et des professions libérales "qui ne peuvent pas compter sur un soutien supplémentaire du gouvernement bruxellois pour le moment". Elle rappelle toujours attendre "une réponse du gouvernement aux mesures de soutien demandées en groupe de travail avec le gouvernement bruxellois et les partenaires sociaux".

Beci compte plus de 35.000 entreprises membres. Le semaine dernière, elle estimait à 1,8 milliard d'euros les pertes par mois pour les entreprises de la Région.