Moody's révise à négative sa perspective pour le système bancaire belge, annonce ce jeudi l'agence de notation.

Elle souligne que la propagation du coronavirus aura des conséquences sur l'économie européenne cette année en raison des fermetures d'entreprises et des mesures de confinement. Les perspectives des systèmes bancaires belge, danois, néerlandais, français, italien et espagnol passent de stables à négatives. Moody's s'attend à ce que l'environnement opérationnel de ces systèmes se détériore de façon significative en raison des perturbations liées aux coronavirus.

Les perspectives sur les systèmes bancaires allemand et britannique demeurent par ailleurs négatives.

Les bouleversements économiques et boursiers provoqués par la pandémie vont diminuer l'activité des entreprises et augmenter les actifs à risques pour les banques, entraînant une diminution de la rentabilité, analyse Moody's.

"L'épidémie de coronavirus représente également une perturbation économique majeure. C'est dans ce contexte que Moody's a ajusté les perspectives pour les banques dans un certain nombre de pays", réagit le ministre des Finances Alexander De Croo. "Malgré ces conditions économiques difficiles, Moody's confirme que les banques belges peuvent s'appuyer sur de solides réserves de fonds propres qui se sont constituées ces dernières années. L'agence souligne également que les banques belges ont un bon accès au financement."

Le ministre ajoute que le gouvernement intervient pour atténuer l'impact de la crise et absorber autant que possible le choc économique.​