L'économie britannique pourrait connaître une contraction de 10% au cours du premier semestre, en raison des conséquences économiques de l'épidémie de Covid-19, selon des estimations d'économistes relayées par l'agence de presse financière Bloomberg. 

Dans un rapport publié lundi, l'économiste Dan Hanson prévoit que le gouvernement britannique devra emprunter cette année 95 milliards de livres, dont 17,5 milliards seront destinés à un programme de soutien aux salaires.

Les prévisions se basent sur un possible 'lockdown' de quatre semaines décidé en avril par le gouvernement de Boris Johnson pour lutter contre la propagation du virus. La durée des mesures de confinement est, selon l'économiste, la plus grande incertitude. Dans un scénario plus défavorable encore d'un lockdown de six semaines, l'économie outre-Manche se contracterait de 14%.

Le scénario de base prévoit un recul du PIB britannique de 2,7% sur l'ensemble de l'année 2020, alors que les prévisions pré-crise du coronavirus tablaient encore sur une croissance d'un pour cent.