Le gouvernement flamand a annoncé mercredi de nouvelles mesures de soutien socio-économique dans le cadre de la crise du coronavirus.

L'exécutif N-VA, CD&V, Open Vld a étendu la prime de 4.000 euros instaurée la semaine dernière à tous les commerces qui doivent fermer à partir de ce mercredi, après les annonces de mardi soir du Conseil national de sécurité. Les vendeurs de marché sont désormais concernés. Les entreprises ayant plusieurs établissements pourront demander cinq primes maximum. Les établissements Horeca qui ont un service à emporter et peuvent donc ainsi rester partiellement ouverts peuvent désormais eux aussi solliciter la prime, tout comme certains indépendants complémentaires. Pas moins de 31.000 entrepreneurs et indépendants se sont déjà signalés.

Si la fermeture dure plus de 21 jours, ces commerces pourront encore recevoir une indemnisation de 160 euros par jour.

La garantie publique proposée aux entreprises qui doivent emprunter pour surmonter la crise le sera à hauteur de 75% et au prix de 0,25% du montant total.

Une mesure frappante a été prise pour les travailleurs mis au chômage technique en raison du coronavirus: leur facture domestique d'eau, de gaz et d'électricité sera prise en charge pendant un mois par l'ensemble des contribuables flamands. Vingt millions d'euros sont prévus à cet effet, au bénéfice de 100.000 travailleurs. Un système de report de paiement sera adopté si la crise dure au-delà d'un mois.

Sans surprise, les camps de vacances et activités de mouvements de jeunesse ont été supprimés pendant les vacances de Pâques.

Une commande de 7 millions d'euros de masques buccaux devrait être livrée "bientôt", mais le gouvernement Jambon appelle les entreprises et organisations qui en ont à les donner aux hôpitaux. Ceux qui peuvent en fabriquer eux-mêmes sont invités à les apporter aux maisons de repos.

Les crèches restent ouvertes pour accueillir les enfants de travailleurs de professions dites cruciales. Une compensation financière sera offerte pour les initiatives d'accueil, et la réglementation sur les jours de répit sera assouplie. Le gouvernement demande à Kind en Gezin, l'équivalent flamand de l'ONE, de suspendre les vaccinations jusqu'au 5 avril.

D'autres mesures fiscales sont prises, comme le report de quatre mois du paiement des taxes de circulation des entreprises. Le gouvernement promet de faire preuve de souplesse dans l'examen des budgets communaux et examine un report de certaines taxes.

Au sud du pays, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a discuté ce mercredi des mesures annoncées la veille après le Conseil national de sécurité. Une nouvelle réunion est programmée jeudi. A Bruxelles, des réunions internes avaient lieu ce mercredi avant un gouvernement jeudi, puis le vote sur les pleins pouvoirs que doit lui accorder le Parlement. Le gouvernement wallon s'est aussi réuni ce mercredi. Il pourrait communiquer dans le courant de la journée.