La Chine va prendre des mesures "plus puissantes" pour soutenir son économie fortement fragilisée par la pandémie de Covid-19 après un recul historique de son PIB au 1er trimestre, selon un média d'Etat.

L'épidémie, qui a eu de graves répercussions sur la production et le fonctionnement des entreprises, a pratiquement mis à l'arrêt le pays en février.

Et l'économie chinoise a connu au 1er trimestre une contraction inédite (-6,8%), la plus mauvaise performance depuis le début des publications trimestrielles du PIB au début des années 90.

Lors d'une réunion autour du président chinois Xi Jinping, les principaux responsables du pays sont convenus notamment d'émettre des obligations d'Etat spéciales pour soutenir l'économie et de réduire davantage les taux d'intérêt, a rapporté tard vendredi l'agence officielle Chine nouvelle.

Cette dernière mesure doit permettre d'inciter les banques commerciales à prêter davantage aux petites et moyennes entreprises, les plus dynamiques en termes d'emploi mais aussi les plus fragilisées par la pandémie.

Aucun détail chiffré n'a toutefois été communiqué.

Face au pouvoir d'achat en berne des Chinois, les dirigeants communistes ont appelé à davantage stimuler la consommation intérieure pour soutenir une économie à la peine.

La vente de produits d'exportation doit par ailleurs être encouragée sur le marché intérieur, selon Chine nouvelle, alors que la pandémie paralyse désormais les principaux partenaires commerciaux du géant asiatique.

Les exportations, un pilier de l'économie chinoise, ont connu en mars un nouveau repli sur un an (-6,6%).