Le 1890 a mis à disposition une liste des secteurs considérés comme essentiels, et qui peuvent donc rester ouverts durant la crise sanitaire du Coronavirus.

"Les secteurs suivants sont considérés comme nécessaires à la protection des besoins vitaux de la Nation et des besoins de la population", explique le 1890. 

Les dispositions gouvernementales prises pour lutter contre le Covid-19 ne sont pas systématiquement d’application pour les entreprises, commerces et services de ces secteurs. Ces derniers doivent toutefois veiller à respecter dans la mesure du possible les règles de distanciation sociale et/ou de télé-travail. Certaines mesures sectorielles particulières peuvent être d’application au cas par cas.

Les commerces, entreprises et services, publics ou privés, concernés sont les suivants (par ordre alphabétique):

  • Centrales de secours et ASTRID
  • Chaînes de production qui ne peuvent être arrêtées pour des raisons techniques
  • Commerces et les entreprises intervenant dans le cadre de la chaîne alimentaire, l’industrie alimentaire, l’agriculture et l’horticulture et la production d’engrais et la pêche
  • Crèches et les écoles, en vue de l’organisation de l’accueil ;
  • Entreprises de pompes funèbres et les crématoriums ;
  • Fournisseurs et transporteurs de carburant, et combustibles et les fournisseurs de bois de chauffage ;
  • Hôtels;
  • Industrie chimique ;
  • Industrie de l’emballage lié aux activités autorisées ;
  • Institutions de la Justice et les professions y liées : les maisons de justice, la magistrature et les institutions pénitentiaires, les institutions de protection de la jeunesse, surveillance électronique, experts judiciaires, les huissiers, le personnel judiciaires, traducteurs-interprètes, avocats ;
  • Institutions de soins médicaux en ce compris les services de prévention de santé;
  • Institutions de soins, d’accueil et d’assistance aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes moins valides et aux personnes vulnérables ;
  • Institutions internationales et postes diplomatiques ;
  • L’Administration générale des douanes et accises ;
  • La Défense ;
  • La gestion des eaux ;
  • La protection Civile ;
  • Le Conseil d’Etat et les juridictions administratives ;
  • Médias, les journalistes et les services de communication ;
  • Organismes de paiement des prestations sociales ;
  • Pharmacies et l’industrie pharmaceutique ;
  • Ports ;
  • Pouvoirs législatifs et exécutifs, avec l’ensemble de leurs services ;
  • Production d’instruments médicaux ;
  • Production d’isotopes radioactifs ;
  • Recherche scientifique d’intérêt vital ;
  • Secrétariats sociaux ;
  • Secteur d’énergie (gaz, électricité et pétrole): production, transmission, distribution et marché ;
  • Secteur des eaux : eau potable, purification, extraction et distribution ;
  • Secteur financier: les banques, les paiements électroniques et tous les services utiles dans ce cadre, le transfert d’effets, l’infrastructure du marché financier, le commerce extérieur, les services d’approvisionnement en argent liquide, les transports de fonds, les gestionnaires de fonds et le transfert financier entre organismes financiers ;
  • Secteur nucléaire et radiologique.
  • Services d’aide médicale, et d’aide médicale urgente ;
  • Services d’inspection et de contrôle ;
  • Services d’intégration et d’insertion ;
  • Services d’asile et migration, en ce compris l’accueil et la détention dans le cadre de retour forcé ;
  • Services de collecte et de traitement des déchets ;
  • Services de dépannage et de réparation urgents pour véhicules ;
  • Services de planification d’urgence et de gestion de crise ;
  • Services de police ;
  • Services de renseignement et de sécurité, en ce compris l’OCAM ;
  • Services de sécurité privée et particulière ;
  • Services de taxi, les services de transports en commun, les aéroports et les services essentiels en appui du transport aérien, le contrôle et la planification aériens, le transport ferroviaire, le transport de personnes et logistique.
  • Services essentiels liés aux réparations urgentes impliquant des risques de sécurité ou d’hygiène ;
  • Services et infrastructures de télécommunication et l’infrastructure numérique ;
  • Services météorologiques ;
  • Services postaux ;
  • Services publics et l’infrastructure publique qui jouent un rôle dans les services essentiels des catégories autorisés ;
  • Stations au sol des systèmes spatiaux ;
  • Transport international ;
  • Universités et les hautes écoles ;
  • Zones de secours