Les mesures annoncées par la Banque centrale européenne (BCE), en réponse à la pandémie de Covid-19, n'ont pas rassuré les marchés boursiers, et accentuaient leurs pertes déjà colossales. 

Vers 15h30, l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles dégringolait de plus de 12% en séance. 

La BCE a annoncé jeudi un "vaste paquet" de décisions destinées à éviter une crise de financement en zone euro (rachat de dettes publique et privée supplémentaires; nouveau programme "temporaire" de prêts géants aux banques; mesures pour favoriser le crédit aux PME) mais, à la différence des autres grandes banques centrales, la BCE n'a pas touché à ses taux directeurs. Interrogée à propos de la réaction des marchés suite à l'annonce du maintien des taux directeurs de la BCE, sa présidente Christine Lagarde, a expliqué qu'il fallait prendre le temps de bien comprendre les mécanismes complexes mis en place pour se rendre compte de leur utilité. "Nous avons décidé à l'unanimité des membres du Conseil des gouverneurs, d'utiliser les outils ciblés qui offriraient les meilleurs effets sur les segments les plus exposés à la crise du Coronavirus, soit les petites et moyennes entreprises et les ménages", a-t-elle expliqué.  

Le principal est déjà à zéro depuis mars 2016, et le taux frappant les dépôts laissés par les banques dans ses caisses a été laissé à -0,50%.La Banque centrale européenne a lancé jeudi un programme de prêts pour soutenir les PME les plus touchées par l'épidémie de coronavirus, et compte acheter 120 milliards d'euros de dette publique et privée supplémentaire d'ici la fin de l'année. A la différence des autres grandes banques centrales, la BCE n'a cependant pas touché à ses taux directeurs: le principal est déjà à zéro depuis mars 2016, et le taux frappant les dépôts laissés par les banques dans ses caisses a été laissé à -0,50%.


Immédiatement après les annonces de la Banque centrale européenne, les marchés européens ont plongé:

  • La Bourse de Francfort a plongé jeudi, le Dax perdant 7,83%, immédiatement après les annonces de la Banque centrale européenne, qui a notamment décidé de ne pas changer ses taux directeurs face à la crise du coronavirus. A 14h, l'indice vedette perdait 816,9 points à 9621,76 points, contre 9845,20 points à 13h45, avant la publication des annonces de la BCE. Le MDax des valeurs moyennes perdait quant à lui 8,06% à 20.812,78 points. Depuis le début de l'année, le Dax a perdu 26,4%.
  • La chute de la Bourse de Paris s'est brusquement accélérée jeudi en début d'après-midi (-7,91%). Vers 14h, le CAC 40 lâchait 364 points à 4.245,66 points dans un volume d'échanges très élevé de 4,4 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, l'indice phare parisien s'est effondré de près de 29%.
  • A Londres, le FTSE 100 abandonnait 7,69 % à 14h15.