Une crise sociale sur fond de pandémie à court terme, un effondrement financier à moyen terme et, à long terme, des conflits impliquant des armes de destruction massive sur fond de changement climatique : voici ce qui inquiète l'élite économique mondiale, selon un sondage réalisé par le Forum de Davos publié mardi. A lire l'édition 2021 du Global Risks Report du Forum économique mondial, organisation à l'origine du rendez-vous annuel de l'élite mondiale dans la bourgade suisse de Davos, ce sont les épidémies et une augmentation de la pauvreté qui menacent le plus la stabilité mondiale, ainsi que des catastrophes météorologiques, dans les deux années à venir.

"Effacer plusieurs années de progrès"

A un horizon de trois à cinq ans, les risques les plus fréquemment cités sont économiques : explosion de bulles financières alimentées ces dernières années par les largesses des banques centrales, défaillances des infrastructures technologiques mondiales, inquiétude sur la stabilité future des prix.

A long terme, les partenaires du Forum économique mondial font état de craintes pour la survie même de l'humanité, passant par l'usage d'armes de destruction massive, par l'effondrement d'Etats entiers, et par le recul de la biodiversité.

"Le coût humain et économique immédiat du Covid-19 est sévère. Il menace d'effacer plusieurs années de progrès dans la réduction de la pauvreté et d'affaiblir encore davantage la cohésion sociale et la coopération internationale", écrivent les auteurs du rapport.

Le Global Risks Report rend compte de 841 réponses de partenaires du Forum économique mondial - chefs d'entreprises, responsables politiques, experts et responsables associatifs - recueillies en septembre et octobre 2020.

Pandémie oblige, le Forum de Davos abandonne cette année la douillette station de ski du même nom, propice aux rendez-vous d'affaires de haut vol et aux discrètes entrevues diplomatiques. Les organisateurs prévoient une édition virtuelle du 25 au 29 janvier, puis un rendez-vous cette fois en chair et en os, à Singapour, à la fin du mois de mai.