L'aéroport de Bruxelles a connu l'un de ses mois de novembre les moins fréquentés de son histoire. Le mois passé, un peu plus de 230 000 passagers ont franchi les portes de Brussels Airport, soit à peine 12% du nombre de voyageurs en novembre 2019.

"Les mois se suivent et malheureusement se ressemblent au niveau du trafic passagers à Brussels Airport", explique Arnaud Feist, CEO de l'aéroport. "La crise est plus que jamais présente et a des répercussions très importantes dans le secteur du voyage. Heureusement, même si cela ne compense qu’en partie la diminution du trafic passagers, notre secteur cargo tourne à plein régime et joue un rôle majeur dans le transport des vaccins contre le Covid."

Des vols supplémentaires pour certaines destinations

En décembre, et en particulier durant la seconde moitié du mois, Brussels Airport s'attend toutefois à un rebond du nombre de ses voyageurs. "Nous proposerons plus de 65 départs quotidiens via 43 compagnies aériennes. Ces dernières mettront en place des vols supplémentaires pour que les passagers puissent rendre visite à leur famille et à leurs amis à l'étranger au moment de Noël", explique-t-on du côté de l'aéroport.  Des vols supplémentaires seront également effectués vers des destinations qui ne sont pas encore soumises à des restrictions de voyage strictes, comme les îles Canaries où seul un test négatif est exigé.

De son côté, Brussels Airlines déploiera des vols supplémentaires vers l'Afrique avec plus de possibilités de transfert depuis l'Europe et l'Amérique du Nord.

Les destinations les plus populaires durant les deux semaines de vacances sont l'Espagne et les îles Canaries, le Portugal, le Maroc, la Turquie et la Pologne. Au niveau Intercontinental, la région du Golfe, l'Amérique du Nord (Washington, New York, Montréal) et l'Afrique (surtout Kinshasa) sont les destinations les plus prisées.