Conjoncture Un entrepreneur interrogé par la BBC plaide en faveur d'une décentralisation des espaces de travail.

Embouteillages, retards de train, réveil défaillant, ou autant de désagréments qui peuvent pourrir une journée de travail de bon matin. Avec les nouvelles technologies (smartphones, wifi, 4G...), il n'a jamais été aussi facile de travailler de chez soi. Pourtant, de nombreux employeurs persistent à obliger leurs collaborateurs de se rendre physiquement au bureau plusieurs jours par semaine, voire tous les jours.

"À quoi bon?", plaide le britannique Clark Valberg, PDG de la société InvisionApp, interrogé par la BBC. Son souhait, c'est de moderniser notre façon de travailler. Comment? En abolissant le "bureau centralisé". Son entreprise par exemple, compte 850 personnes dans le monde entier. Tous, sans exception, travaillent à domicile. Il s'agit probablement de la plus grande entreprise technologique gérée à distance.

© YouTube


Un mode de pensée encore loin d'être acquis dans notre société, même si certaines entreprises se sont déjà laissées tenter par le télétravail quelques jours par semaine.