"On va vers des scénarios catastrophiques, certains sont proches de la faillite" , regrette Frédéric Nyst, interrogé sur le plateau de la RTBF. "On créé des centres villes vidés, ce qui impacte les commerces de façon dramatique."

Le président de l'UCM déplore la fermeture de l'horeca et les conséquences tragiques pour le secteur. "On a tout fait pour éviter cela en prenant des mesures de précaution, c'est une gifle en pleine figure pour tous ces indépendants." Frédéric Nyst dénonce également le fait que l'horeca soit un bouc émissaire alors que les clusters sont dans les foyers familiaux. 

Le président de l'UCM a insisté sur la nécessité de prolonger le droit passerelle.