Même les économies les plus solides traversent actuellement des moments particulièrement difficiles. Ainsi, le gouvernement allemand va une nouvelle fois suspendre en 2022 ses règles constitutionnelles de rigueur budgétaire et devra également s'endetter plus que prévu en 2021, face à la persistance de la pandémie de Covid-19 qui plombe son économie, ont indiqué lundi des sources ministérielles.

L'Allemagne prévoit de contracter 81,5 milliards d'euros de nouveaux emprunts en 2022, s'écartant, pour la troisième année consécutive, de sa règle du "frein à l'endettement", qui lui interdit d'emprunter plus de 0,35 % du PIB chaque année. Pour 2021, Berlin va contracter 240,2 milliards d'euros de nouvelles dettes, soit un tiers de plus que prévu initialement en décembre.