La croissance de l'économie belge serait limitée à 1,2% en 2019 et devrait s'établir à 1,1% en 2020, rapporte jeudi l'Institut de recherches économiques et sociales (Ires) de l'UCLouvain sur la base de ses perspectives économiques. 

Malgré de nombreuses créations d'emplois et un affaiblissement de l'inflation, l'économie belge progresse toujours lentement, note l'Ires. "La croissance de l'économie mondiale est en baisse, celle de la zone euro est grippée, et les perspectives sont assombries par le Brexit et le conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis. La confiance des ménages et des entreprises belges s'est également fortement dégradée depuis le début de l'année."

L'institut prévoit également une augmentation de l'emploi de 60.700 unités en termes nets en 2019 et de 37.300 unités en 2020, tandis que le nombre de demandeurs d'emploi diminuerait de 23.400 unités en 2019 et de 14.000 unités en 2020.

L'inflation générale des prix à la consommation s'élèverait par ailleurs à 1,6% en 2019 et 1,5% en 2020.

Le déficit budgétaire des administrations publiques, lui, s'élargirait à 1,3% du PIB en 2019 et 1,7% en 2020.