Dans le détail, 1,154 milliard d'euros a été emprunté via une ligne d'Olo dont l'échéance est fixée au 22 juin 2030 et ce à un taux moyen de -0,399%.

À cela s'ajoute 649 millions d'euros empruntés par le biais d'une ligne d'Olo à échéance du 22 juin 2037. Dans ce cas, le taux est de -0,015%.

Ces taux négatifs signifient que le montant remboursé sera légèrement moindre que le montant emprunté, ce qui est une bonne affaire pour l'État belge.