L'UE et la Chine ont "conclu en principe" les négociations sur un vaste accord sur les investissements, ont annoncé sur Twitter la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et son homologue du Conseil Charles Michel après une visioconférence avec le président chinois Xi Jinping.

Cet "accord politique" sur les négociations, avant une signature officielle qui interviendra ultérieurement, ouvrira la voie à "un rééquilibrage des opportunités commerciales et d'affaires", a assuré la cheffe de l'exécutif européen. L'agence étatique de presse Chine nouvelle a annoncé simultanément que les négociations pour cet accord avaient été "conclues comme prévu".

Fin du travail forcé en Chine ?

La Chine s'est engagée à "oeuvrer à la ratification" des conventions internationales sur le travail forcé, a annoncé l'UE dans un communiqué à l'issue d'une vidéoconférence entre les dirigeants européens et chinois.

Cette question est au cœur des critiques des détracteurs de l'accord, par lequel Pékin s'est aussi engagé à assurer "un accès sans précédent" des investisseurs européens à son gigantesque marché.