La Banque centrale américaine a abaissé ses taux par surprise mardi de 0,5 point de pourcentage sur fond d'épidémie de nouveau coronavirus et d'appels pressants de Donald Trump.

"A la lumière de ces risques", la Fed "décide aujourd'hui d'abaisser ses taux d'un demi-point de pourcentage", selon un communiqué surprise publié mardi, juste après une réunion des ministres des Finances et banquiers centraux du G7, dont aucune annonce concrète n'était sortie.

Les taux de la Fed se situent désormais dans une fourchette comprise entre 1% et 1,25%.

© AFP

Le Dow Jones hésite

L'indice vedette de la Bourse de New York a bondi après l'annonce de la Fed. Le Dow Jones Industrial Average, qui perdait près de 1% juste avant la publication de la décision, montait vers 15h03 GMT de 1,25%. Par contre, peu de temps après, il est repassé dans le rouge. Les réactions des investisseurs sont plutôt mitigées outre-Atlantique. Reste à voir si l'annonce de Powell sera considérée à moyen et long terme comme une bonne nouvelle ou un nouveau signe de crainte par rapport au coronavirus.

Les bourses européennes restent dans le vert

En Europe, les places boursières ont par contre pris note de la nouvelle de manière plutôt positive.

  • La Bourse de Paris a vu sa hausse accélérer mardi après-midi, prenant brièvement plus de 3% dans le sillage de l'annonce de la Fed.
  • Dans la même optique, le Dax a pris lui aussi 3% à la Bourse de Francfort.
  • Côté belge, le Bel 20 a pris plus de 3,5 % juste après l'annonce.
  • Même hausse du côté du footsie britannique.

Reste à voir si ces hausses vont s’essouffler ou non d'ici la clôture des places européennes. L'euro quant à lui gagnait du terrain face au dollar et prenait 0,54%, à 1,1194 dollar.

La BCE a, pour sa part, annoncé qu'elle discutera le 12 mars prochain des mesures à prendre pour faire face au risque que représente le coronavirus par rapport aux marchés.