La Banque centrale européenne (BCE) a défendu jeudi comme "proportionnés" ses programmes d'aide à l'économie de la zone euro, apportant ainsi un début de réponse aux critiques formulées récemment par la justice allemande.

Les rachats d'actifs décidés en 2015 comme le plan d'urgence de 2020 face aux effets de la pandémie de coronavirus sont "des mesures proportionnées" pour aider l'économie et permettent de "poursuivre l'objectif de stabilité des prix", avec des garanties "suffisantes", a dit la BCE dans les minutes de sa dernière réunion publiées sur son site.