À cela s'ajoute 1,203 milliard d'euros emprunté par le biais d'une ligne d'Olo à échéance du 22 juin 2029. Dans ce cas, le taux est de -0,280%.

Ces taux négatifs signifient que le montant remboursé sera légèrement moindre que le montant emprunté, ce qui est une bonne affaire pour l'État belge.

L'Agence de la Dette estime que les besoins bruts de financement de la Belgique atteindront 60,35 milliards d'euros en 2020, le déficit public ayant été fortement creusé par la crise du coronavirus et les mesures prises pour y faire face. 

L'Agence de la Dette prévoit d'émettre 49 milliards d'euros en instruments de financement à moyen et long terme cette année, dont 46,5 milliards d'euros via l'émission d'Olo.