Il s'agit du rythme de progression le plus rapide des achats du géant asiatique depuis 2011. Un an plus tôt, en mai 2020, les importations avaient marqué un repli de 14,2 %, lorsque l'économie chinoise sortait de sa paralysie pour cause d'épidémie.

Les économistes sondés par l'agence d'information financière Bloomberg avaient anticipé cette hausse (51 %).

En avril déjà, les importations de la Chine s'étaient envolées (+43,1 % sur un an), grâce à des achats massifs de composants électroniques et une faible base de comparaison avec l'an dernier.

Dans l'autre sens, les ventes de produits chinois à l'étranger ont connu le mois dernier une hausse de 27,9 % sur un an, selon les Douanes chinoises.

Amélioration sanitaire

Ce chiffre est légèrement inférieur aux prévisions des analystes (32 %).

Il y a un an à la même période, les exportations de la Chine avait connu un rebond surprise (+3,5 %), en dépit de la pandémie qui paralysait alors l'économie mondiale.

L'amélioration progressive des conditions sanitaires en Chine à partir du printemps 2020, grâce au port généralisé du masque et à des tests de dépistages massifs, a permis au pays de retrouver en fin d'année dernière un niveau d'activité pré-pandémie.

Quant à l'excédent commercial du géant asiatique, il a atteint en mai 45,53 milliards de dollars (37,42 milliards d'euros), en baisse de 26,5 % sur un an.

L'excédent chinois était en avril dernier de 42,85 milliards de dollars (35,5 milliards d'euros).