Conjoncture Rome a trois semaines pour revoir sa copie. C’est une première depuis l’établissement des nouvelles règles de surveillance dans la zone euro. La Commission privilégie le dialogue, mais il est probable qu’on se dirige vers un bras de fer, le gouvernement populiste italien refusant de céder d’un pouce.
(...)