La Grèce espère un doublement des recettes du tourisme cet été après la saison 2020 sérieusement affectée par la pandémie, a déclaré le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

Il a assuré cependant qu'il ne ferait "aucun compromis en matière de sécurité" sanitaire pour l'accueil des touristes, cinq jours après la réouverture officielle de la saison estivale.

"L'an dernier, nous étions à 25 % (du revenu) de 2019, cette année nous espérons que cela dépassera les 50 %", a déclaré le chef du gouvernement conservateur, lors d'un forum en ligne.

Le tourisme, vital pour l'économie grecque, représentait avant la pandémie près du quart du PIB. Mais il a plongé, passant de 18 milliards d'euros en 2019 à à peine 4,28 milliards d'euros en 2020, avec seulement 7,4 millions d'arrivées, en chute de 76,5 %, selon les chiffres de la Confédération grecque du tourisme.

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis. © IMAGO

La Grèce a officiellement lancé sa saison touristique vendredi, levant d'un même élan son confinement de sept mois, et rouvert ses frontières à tous les voyageurs vaccinés ou présentant un test négatif au coronavirus.

M. Mitsotakis inaugurera mercredi soir l'aéroport international de Thessalonique, deuxième du pays au niveau du trafic, rénové dans le cadre d'un plan d'investissement de 440 millions d'euros du groupe allemand Fraport.

Au total, 14 aéroports régionaux de Grèce ont été rénovés dans le cadre de ce programme débuté en 2017.

Avec les restrictions de voyage encore en vigueur en Europe, les hébergeurs grecs ne prévoient pas d'arrivées significatives de touristes en Grèce avant fin juin ou début juillet.