En 2019, 8,7 % de la population vivaient dans la pauvreté et 12,2 % peinaient à joindre les deux bouts. Ces chiffres ne prennent pas en compte l'impact du Covid-19. Il y a deux ans, 735.000 personnes vivaient dans la pauvreté en termes de revenu, indique ce jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS). 

C'est environ 75.000 de plus qu'un an plus tôt. Après un temps d'arrêt en 2018, la pauvreté a ainsi repris sa tendance à la hausse et atteint son niveau le plus élevé depuis 2014.

Un revenu inférieur à 23 880 euros 

En cinq ans, le revenu disponible équivalent du groupe de revenu le plus faible a diminué. Pour les 10 % de la population aux revenus les plus bas, il était inférieur à 25.868 francs (23.880 euros) en 2019, contre 27.252 francs en 2014. Le revenu médian est quant à lui resté stable aux alentours de 50.000 francs (46.170 euros).

Le taux de pauvreté de la population active occupée s'est chiffré à 4,2 %. Environ 155.000 personnes vivaient au-dessous du seuil de pauvreté, alors même qu'elles exerçaient une activité rémunérée.

Le seuil de pauvreté se base sur les normes de la Conférence suisse des institutions d'action sociale (CSIAS) et se situait à 2.279 francs par mois en moyenne pour une personne seule et à 3.976 francs par mois pour deux adultes et deux enfants.