Au cours du premier semestre 2020, une nouvelle voiture a émis en moyenne 111,2 grammes de CO2 par kilomètre, soit 9,2% de moins que l'année dernière. C'est la première fois depuis 2016 que les émissions de CO2 des nouvelles voitures ont diminué en Europe.

Si les émissions ont diminué, c'est parce que quatre nouvelles voitures sur dix immatriculées aujourd'hui sont des SUV, contre un quart en 2016. Depuis cette année, des normes d'émission européennes plus strictes ont été mises en place. Les voitures nouvellement immatriculées ne peuvent par exemple pas émettre plus de 95 grammes de CO2 par kilomètre. Ces normes plus strictes ont donc obligé les constructeurs automobiles à investir dans des modèles électriques. Et cela porte aujourd'hui ses fruits, selon l'organisation européenne.

La proportion des voitures électriques continuera à augmenter l'année prochaine, mais l'organisation craint que cette part ne stagne. "L'année prochaine, une voiture sur sept vendue en Europe sera un modèle électrique", déclare la directrice Julia Poliscanova. "Mais sans de nouveaux objectifs environnementaux ambitieux pour l'Europe, je crains que cette part n'augmente pas davantage à partir de 2022."